pilules minceur Anaca 3
Accessoires Mode

#WTF : la pub d’une femme enceinte pour les pilules minceur Anaca 3

Le 12 juillet dernier, je partageais mon avis sur la stratégie de communication de la marque Anaca3, spécialisée dans les compléments alimentaires dédiés à la minceur. Suite à cet article, la marque m’a répondu par e-mail. J’étais bien décidée à laisser couler le truc, me disant que j’étais sans doute bête et que la marque Anaca 3 savait très bien ce qu’elle faisait. Sauf que. Sa dernière campagne de publicité en date m’a bien agacée.

TWITTER / CHLXXXE_

Rappel de la stratégie de communication d’Anaca 3

Comme je vous l’expliquais dans mon premier post, Anaca3 fait sa promotion à travers des spots publicitaires télévisés et du sponsoring d’influenceurs sur les réseaux sociaux comme Instagram et Snapchat. Si le « vu à la télé » est une recette qui fonctionne bien, je m’étais interrogée sur la légitimité d’influenceurs issus du monde de la télé-réalité, proposant généralement des contenus publicitaires peu qualitatifs à mon goût.

PIRE. PLACEMENT. DE. PRODUIT. DE. L’HISTOIRE. pic.twitter.com/dJH6YVkx5t

— Freezze (@Freezze) 3 septembre 2017

La position d’Anaca 3 au sujet de ses publicités

Suite à mon premier article, la marque m’avait très sympathiquement contactée, par le biais de son service marketing digital. J’avais apprécié sa volonté de clarifier les choses et je me permets à ce titre de vous copier/coller les explications de la marque :

« Nous travaillons avec l’ARPP depuis toujours afin d’être transparent dans nos prises de parole. Nous avons de ce fait respects les préconisations de l’ARPP en montrant systématiquement le produit dans nos publicités sponsorisées, sur chaque produit est indiqué clairement qu’il s’agit de compléments alimentaires en gélules. Concernant l’âge des utilisateurs : Les compléments Anaca3 sont destinés aux personnes majeures, et nous mettons un point d’honneur a le rappeler via notre site, nos réseaux sociaux et également via nos pubs sponsorisés par Snapchat ou instagram. »

captures d’écran iwww.instagram.com/jazztvshow captures d’écran iwww.instagram.com/jazztvshow

La promotion d’Anaca 3 par et avec une femme enceinte

Seulement, si la marque semble vouloir à tout prix respecter les règles d’éthique mises en vigueur par l’ARPP, sa dernière prise de parole me laisse assez dubitative. La publication mise en cause est celle de Jazz Lafranchi, qui est apparue dans plusieurs émissions de télé-réalité et qui est aujourd’hui suivie par près de 600 000 followers sur Instagram.

Enceinte, la starlette de télé-réalité, n’hésite pas à se mettre en scène tout ventre dehors pour promouvoir les compléments alimentaires minceur. Cette publication en date du 3 août dernier a été vivement critiquée et depuis, la jeune femme, a supprimé la publication pour en poster quatre autres à ce jour.

Je n’ai rien trouvé émanant de l’ARPP concernant le fait qu’une femme enceinte fasse l’apologie à outrance de compléments alimentaires minceur. Cependant, les conditions générales de vente et d’utilisation des compléments alimentaires sont formelles à ce sujet, et Anaca3 les respecte bien : certaines références « sont déconseillés aux enfants, adolescents, femmes enceintes et allaitantes et aux personnes sensibles à la caféine ».

Or, sur 4 publications sponsorisées publiées entre le 4 août et le 4 septembre 2017, une ne mentionne pas que les produits sont déconseillés pour les femmes enceintes. Au-delà de ça, un tel matraquage publicitaire (4 publications en un mois, entrecoupées d’autres publicités…) de la part d’une femme enceinte qui n’utilise pas les produits n’a aucun sens : c’est contre-productif et cela nuit encore à l’image de la marque.

Une fois encore, je suis circonspecte devant tant « d’erreurs de communication » (à mon sens) :

  • des influenceurs peu soucieux de leur communauté en leur vendant tout et n’importe quoi sans réel conseil et en brouillant le message de la marque. Ok, le texte précisant que la demoiselle est enceinte et ne les utilise pas est presque toujours présent. Mais il n’empêche qu’elle pose fièrement avec ledit produit et qu’elle associe l’image d’une femme enceinte à des compléments alimentaires minceur qui ne peuvent pas être ingérés lorsqu’on est enceinte.
  • une directrice d’agence de communication qui se dédouane de ces maladresses en expliquant : « Puisque c’est une influenceuse elle a le droit de faire sa photo comme elle l’entend. Moi je n’ai pas d’ordres à lui donner sur le type du photo, la pose qu’elle prend, etc… » (source). Or, à quoi bon payer les services d’une agence de communication si ce l’on n’est pas conseillé ou guidé… ? Cadrer / briefer les personnes que l’on représente en tant qu’agent le temps d’une opération de publicité serait appréciable.
  • une marque qui, au mieux, cautionne ces pratiques. Ou au pire les subit mais continue à s’engager dans une voie qui semble générer des ventes… mais fera sûrement pâtir l’image sur le long-terme.

CLIQUEZ ICI POUR + DE NEWS BEAUTE

Tags: anaca 3, anaca3, complements alimentaires, maigrir, minceur

Autres articles

Stylo Eyeshadow de Chanel : mon avis

Irene

5 conseils pour acheter du maquillage sur Internet

Irene

Diorblush Cheek Creme de Dior : j’adore !

Irene

Hairchalk de L’Oreal Professionnel : mon avis

Irene

Comment choisir un bracelet plaqué or ?

Journal

J’ai testé la ceinture Slendertone Abs

Irene