Ventes et Braderies

La vente de vêtement en ligne : un secteur en pleine croissance

Notez cet article

En France, le secteur de l’e-commerce connait une croissance fulgurante. Derrière les articles culturels et les informatiques, l’habillement reste d’ailleurs le produit le plus acheté sur internet. Aujourd’hui, il détient 16% des recettes totales de la vente en ligne. Et si, pour un magasin, le prix est un critère primordial, la qualité ainsi que la variété des offres constituent de véritables atouts de différenciation.

Aperçu sur le marché de la vente d’habillement en ligne

Selon une étude, les Européens sont les plus grands consommateurs d’habillements dans le monde. Les Français, connus pour leur attrait pour la mode, figurent d’ailleurs parmi les plus principaux acheteurs. Mais ces derniers limitent peu à peu les passages dans les magasins physiques pour effectuer leurs achats depuis l’écran d’un ordinateur ou appareil mobile. Considéré comme révolutionnaire il y a quelques années, le shopping en ligne s’est intégré dans les habitudes du public français. Ce qui a totalement bouleversé le système de la mode.

Face à l’évolution du comportement des consommateurs, les marques voient internet comme un canal de distribution incontournable. Et avec la multiplication des acteurs, le secteur de la vente de vêtements en ligne connait une hausse fulgurante.

Avec environ 75 milliards d’euros dépensés sur le web en 2018, l’habillement vient en tête des produits les plus achetés à distance. Il représente 16% des recettes totales, loin devant les articles culturels et informatiques. Le marché est d’ailleurs largement dominé par le prêt-à-porter féminin. L’achat de pièces pour femme ne cesse d’augmenter, passant de 16,5 % en 2015, 17,4 % en 2016  18,7 % en 2017 et 19,1 % en 2018. En revanche, la part du marché homme et enfant est plus faible sur internet.

Vente de vêtements en ligne : les critères de différenciation

Secteur en pleine croissance, la vente de vêtements en ligne regroupe désormais plusieurs acteurs. Outre les géants internationaux, de nouvelles plateformes ouvrent chaque année, tentant de se démarquer par leurs stratégies marketing. Ici, le concept, la zone de couverture et le SAV sont autant d’éléments qui permettent de se différencier de la concurrence. Mais le prix reste un critère majeur pour environ 70% des consommateurs. Pour cela, les Français n’hésitent pas à faire des comparaisons avant de valider leur panier. Les revendeurs doivent donc trouver un grossiste en ligne qui dispose de diverses catégories de produits à prix dégressifs. Ceci est nécessaire pour percevoir une meilleure marge.

Par ailleurs, la qualité de l’offre représente aussi un point non négligeable. Entre 2017 et 2018, le poids relatif à l’achat de pièces de « fast fashion » a légèrement baissé. Les Français recherchent des habits intemporels comme les manteaux, les doudounes, les blousons et les jeans. Enfin, d’après les études, les clients préfèrent acheter sur les sites e-commerce qui proposent un large choix d’articles. Cela permet en effet de réaliser les courses en une seule fois et de s’affranchir des multiples frais de port.

Leave a Comment