Palette Heavy Metals Urban Decay
Accessoires Mode

Palette Heavy Metals Urban Decay : test, revue & avis

En octobre 2017, je vous annonçais la sortie d’une toute nouvelle palette, Heavy Metals Urban Decay. A l’époque, je n’avais pas plus d’informations quant à la date de sortie en France. Et puis, le temps a filé : la palette Heavy Metals Urban Decay a été mise à dispo avant les fêtes de fin d’année… Et j’ai oublié de vous en parler. Ceci dit, elle n’a pas bénéficié d’un buzz fou-fou : très peu d’influenceurs francophones l’ont mentionnée. Serait-ce parce qu’elle est décevante ? Ou au contraire, s’agit-il d’une petite pépite oubliée ? Pour le savoir, place au test.

Présentation de la palette Heavy Metals Urban Decay

Alors, que nous réserve cette nouvelle palette Heavy Metals Urban Decay ? Eh bien, pas moins de 20 teintes de fards à paupières qui seraient « les plus crémeux et les plus pigmentés que l’on ait créés jusqu’à présent », avait expliqué la co-fondatrice de la marque. Du côté du rendu, ne vous attendez pas à du grand classique. Là, on est invitée sur le dancefloor, pour une danse endiablée : à nous de briller de mille feux (je m’emballe, oui je sais). Et c’est là qu’Heavy Metals Urban Decay aide à faire la différence : point de mat dans sa palette, que des fards métalliques et puis c’est tout.

Palette Heavy Metals Urban Decay : le packaging

Nous voilà là face à un emballage un poil différent de ce qu’a l’habitude de proposer la marque. Une fois le carton retiré, nous avons enfin la palette entre les mains. J’ai mis quelques secondes à comprendre comment l’ouvrir : non, il n’y a pas de petit « bouton » sur lequel appuyer comme sur une palette traditionnelle. Dans ce cas présent, il vous suffit de coulisser le tout pour découvrir la palette et la sortir de son capot de protection.

C’est original, mais l’ensemble reste fort peu pratique. Je trouve que c’est globalement massif et assez lourd. Disons que ce n’est pas une palette que l’on prendra plaisir à glisser dans un sac de voyage, contrairement à une palette Naked Heat Urban Decay, par exemple. Notons qu’un miroir a été intégré à l’ensemble, au milieu des fards à paupières. Bien qu’un miroir soit indispensable sur une palette de maquillage, je trouve qu’il n’est pas pratique dans ce cas présent. La palette est lourde, peu maniable : personnellement, je ne la soupèserai pas d’une main pour me maquiller.

Heavy Metals Urban Decay : les swatchs !

Voici un rapide descriptif des 20 fards à paupières contenus dans cette palette de maquillage :

  • Ground : un noir intense
  • Aluminum : un argenté, couleur aluminium (logique !)
  • Bass : un bronze aux tons chauds, avec un fini doré
  • Glory : un doré hyper lumineux
  • Spandex : un violet intense avec des paillettes bleues
  • Dive : un bleu jean métallique
  • Demo : un marron aux sous-tons rosés
  • Starfire : un orange cuivré
  • Punk Rock : un rose foncé aux sous-tons chauds
  • Afterparty : un marron cuivré aux sous-tons rouges
  • Angelfire : un pêche presque doré
  • Metalhead : un mauve aux sous-tons rosés
  • Mullet : un vert sapin métallique
  • Amp : un bleu-turquoise
  • Roadie : un marron intense
  • Maiden : un cuivré rosé assez clair
  • Twisted : un doré métallique très brillant
  • Glamrock : un argenté neutre très métallique
  • Scream : un taupe qui tire sur le marron glacé
  • Acoustic : un doré aux sous-tons plutôt chauds

Que valent les fards à paupières ?

Globalement, c’est du très bon travail. Oui, la texture est plutôt crémeuse, comme annoncé par la co-fondatrice de la marque. Oui, les fards sont également très faciles à travailler. Et j’ai constaté relativement peu de chutes : seulement sur certaines teintes testées. Quid de la tenue ? Je dirais en moyenne 8 bonnes heures avec une base de maquillage : de quoi danser jusqu’au bout de la nuit sans souci !

Mon avis sur la palette Heavy Metals Urban Decay

Alors, verdict ?! Eh bien, c’est globalement un très bon produit qu’Urban Decay a mis au point. Les fards sont de qualité, et j’ajouterais un gros bémol pour le packaging qui n’est pas à mon goût. Cependant, je tiens à préciser un point essentiel : cette palette n’est pas à acheter si vous n’êtes pas une aficionada de maquillage.
En effet, elle devra automatiquement être contrebalancée par d’autres fards (mats, par exemple) qui ne sont pas présents à l’intérieur : cela nécessite d’être équipée côté matériel (et créativité, aussi !), et d’avoir du temps devant soi. Comme je vous le disais plus haut, ce n’est clairement pas une palette que l’on emmène toute seule en week-end. Sans compter que le maquillage métallique / brillant n’est pas forcément ce dont on a envie pour toutes les occasions…

Conclusion ? Un bon produit qui est digne d’intérêt. Mais qui ne constituera pas un premier achat de palette de maquillage. Pour les pros ou les passionnées de maquillage.

Les infos pratiques

La palette Heavy Metals Urban Decay est disponible en boutique Urban Decay (+ e-shop), et chez Sephora au prix de 57,50€. Cliquez ici pour voir le produit.

Passionnée de beauté ? Rejoignez la communauté !

Disclaimer – Cet article a été rédigé suite à l’envoi du produit par la marque, sans que cela n’altère la sincérité de son contenu. Je ne représente aucunement la marque et mes propos n’engagent que moi. Cliquez ici pour en savoir plus.

Tags: heavy metals, maquillage métallique, métallique, palette heavy metals, palette heavy metals urban decay, urban decay

Autres articles

Du volume ! Testez le sèche-cheveux volumisant One Step Salon

Irene

5 façons de porter élégamment votre coupe-vent

Tamby

Huile pailletée corps : laquelle choisir pour une jolie peau ?

Irene

Vernis à ongles UNE Beauty : C01, mon avis

Irene

J’ai testé la ceinture Slendertone Abs

Irene

Que découvrir les vêtements féminins bohème chic ?

Emmanuel