Palette Naked 3 Urban Decay
Accessoires Mode

Palette Naked 3 Urban Decay : mon avis

La palette Naked 3 Urban Decay. Toute une aventure. Je vous passe les milliards de détails de ces dernières semaines, mais de mémoire de blogueuse beauté, on n’a jamais vécu un lancement de produit de beauté si passionné… En toute honnêteté, quand j’ai acheté la Naked 3, je me suis dit : « oui, c’est cool, mais je l’achète plutôt pour en parler sur mon blog parce que mes lectrices vont me poser des questions à son sujet« . Je n’avais pas à l’esprit de l’utiliser vraiment, d’en tomber amoureuse et d’en faire des caisses… parce que pour moi, c’était une palette Naked Urban Decay, troisième du nom… et qu’au bout d’un moment, tirer trop longtemps sur la corde a tendance a me lasser. C’était sans compter sur l’intelligence créative d’Urban Decay

Cette année, Urban Decay semble avoir insisté sur le fait qu’une fois encore, nous pourrions trouver des couleurs exclusives dans la Naked 3… et que nous ne serions pas déçues ! Le concept a été poussé à l’extrême puisque le but est que les Naked 1, 2 et 3 se complètent les unes les autres (je place la Naked Basics – ma préférée – hors catégorie puisque pour moi c’est une palette de voyage). Nous reviendrons d’ailleurs sur ces trois palettes Naked dans la semaine afin de faire un comparatif et de vous aider à n’en choisir qu’une si tant est que vous n’en voudriez qu’une seule dans votre salle de bains !

Au total, ce sont donc douze couleurs dans les teintes rosées qui viendront orner vos jolis yeux :

– Strange : rose pale légèrement satiné – Dust : rose pale avec de petites paillettes pour un fini un poil métallique – Burnout : un orangé-rosé assez étonnant. – Limit : un vieux rose bien mat – Buzz : un rose un peu plus soutenu contenant des paillettes argentées pour un fini « satiné ++ » – Trick : du rose… qui a des reflets roses. Je ne sais pas si c’est ce qu’a souhaité faire la marque, mais je le vois comme ça. C’est original. – Nooner : un marron-rosé glacé ! – Liar : une teinte qui tire vers le mauve – Factory : un rose qui tire vers le marron-chocolat, cette fois-ci – Mugshot : un genre de taupe-rosé (Blog Tendance Mode ré-invente le nom des couleurs ! Ah ah !) – Darkside : un taupe au fond de mauve (c’est arty la manière dont je décris ça, mais je ne vois pas comment vous le décrire autrement !)

– Blackheart : un noir rosé. En gros, du fard mat noir avec des paillettes rosées dedans.

Et moi, qu’est-ce que j’en pense ? 

Je ne pensais pas que ça me plairait… et pourtant, je trouve que c’est la Naked 3 la plus réussie et la plus aboutie. Peut-être parce que les teintes rosées me manquaient et que c’est ce que j’affectionne le plus (vis ma vie de fille girly). Comme d’habitude, les fards sont très faciles à travailler… et toujours un poil poudreux. C’est assez embêtant, mais en les humidifiant comme pour les palettes Yves Saint Laurent, no problemo (merci Kleo pour le conseil) : et le résultat est encore plus intense !

Cette année, Urban Decay a semble t-il fourni un nouveau pinceau avec sa palette. Je dois vous avouer que je le trouve génial : il optimise la pose des fards, le tout en douceur…

Le rose (ou du moins les teintes rosées) se déclinent ici à l’infini et nous permettent de penser tantôt à un maquillage léger, discret et très « jeune fille en fluer », tantôt à quelque chose de très soutenu et extrêmement travaillé. Vous allez me dire, « oui, c’est le principe de la Naked, il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux« . Eh bien oui, une fois encore Urban Decay ne déroge pas à la règle et nous propose quelque chose de propre & qui fait parfaitement son job.

Pour l’heure, même si je l’ai maintenant depuis un petit moment, je ne me la suis pas encore totalement appropriée. Je vous propose donc que l’on re-fasse un bilan dans quelques semaines / mois avec différents maquillages réalisés, afin que vous puissiez bien vous rendre compte de la manière dont on peut jouer avec ce petit bijou.

En attendant, j’illustre ce post de blog avec quelques photos de moi (fatiguée) portant des fards de la palette Naked 3 Urban Decay. Ces photos n’ont pas été prises au même moment, d’où la luminosité différente. La prochaine fois, promis, il y aura les tutoriels associés, les explications étape par étape, tout ça tout ça. Mais avant les vacances de fin d’année, j’avoue que c’était la course pour tout préparer en temps et en heure !

Informations pratiques : 

Palette Naked 3 – Urban Decay – 45€ en exclusivité chez Sephora
N’hésitez pas à consulter régulièrement la rubrique « bons plans » de mon blog pour être à l’affut des codes promo Sephora 😉

Autres articles

Masque Clarins : quel masque pour le visage choisir ? Mon avis

Irene

3 astuces pour mettre vos accessoires en valeur

Journal

Pourquoi le Mascara Volume Revolution Chanel fait déjà parler de lui

Irene

Fer à lisser wet and dry Calor for Elite Model Look : top !

Irene

Solaires enfants : mon avis sur l’enquête UFC-Que Choisir

Irene

LEDSonic : le dégommeur de boutons, testé et validé !

Irene