Maquillage Marc Jacobs
Accessoires Mode

Maquillage Marc Jacobs : mon avis

Je vous en re-parlais la semaine dernière, Marc Jacobs a lancé du maquillage. Le tout est disponible en exclusivité chez Sephora pour la France. J’ai reçu quelques produits pour les tester et vous en parler. J’en ai fait une vidéo de deux minutes pour celles qui préfèrent avoir une meilleure idée du rendu sous cette forme. Sinon, vous pouvez lire mon post de blog. Mais je pense que globalement, les deux se complètent plutôt bien afin de vous aider à vous faire votre propre opinion.

NB/ Si vous ne parvenez pas à visionner la vidéo sur mon blog, sachez qu’elle est disponible ici sur Youtube. N’hésitez pas à regarder la vidéo en Haute Définition en cliquant sur la molette et en sélectionnant le mode HD : la qualité sera meilleure.

Quid du maquillage Marc Jacobs, donc ? 
Ce qui est intéressant, c’est que Marc Jacobs n’est pas arrivé avec 3 ou 4 produits afin d’élargir sa gamme par la suite. Non non. Là, on nous propose une ligne vraiment très complète et bien aboutie. Côté fards à paupières, on a par exemple le choix entre la maxi palette de sept fards VS un trio. Les pigments, quant à eux, raviront celles qui ont envie de couleurs qui claquent mais aussi les filles, comme moi, qui sont adeptes du nude. Marc Jacobs ne se limite pas qu’au visage puisqu’il a également travaillé sur une très vaste gamme de vernis à ongles qui mérite que l’on s’y intéresse.

J’ai testé pour vous quatre produits dédiés au visage : 
– le fond de teint Genius Gel n°26 Bisque Medium (un poil foncé pour moi comme je vous l’explique dans la vidéo)
– le Concealer n°1 Rendez-vous
– la Palette The Vamp n°208
– le Lust For Lacquer n°210 Boom Boom

Mon avis : 
Le fond de teint a une texture assez originale : c’est fluide, très fluide. Si bien qu’on a limite l’impression d’être face à un gel teinté. L’application, quant à elle, se fait extrêmement facilement : l’ensemble fond si bien sur la peau. Le fini paraît limite poudré mais sans trop en faire. Je dois admettre qu’il y a eu un véritable travail sur la texture de ce fond de teint qui est digne d’intérêt. Sauf que si l’on a une peau à imperfections, ce n’est pas pour nous. La couvrance est si fine que je vois mal comment on peut transformer une peau abîmée en peau parfaite. Même moi qui ai une peau pas trop pourrie, je suis moyennement à l’aise avec l’ensemble. Sans compter que le résultat n’est pas super lumineux. Du moins pas autant que ce qui existe déjà sur le marché en matière de fond de teint light et peu couvrant. Je passe mon tour, donc.

Le Concealer camoufle plutôt bien. Il est facile à travailler et à étirer. Sauf qu’il n’est pas recommandé pour les peaux sèches ou déshydratées. Car il a tendance à marquer les zones sèches. Autre chose, l’embout presque métallique m’angoisse. Ca n’est pas idéal pour appliquer le produit : un pinceau aurait été le bienvenu, par exemple. Du coup, je me sers de mes doigts.

Les fards à paupières sont vraiment super cool. Ca n’est pas du Urban Decay supra méga pigmenté qui peut être difficile à travailler quand on n’est pas experte. Mais ça n’est pas non plus du fard de luxe pas pigmenté pour deux sous. Franchement, c’est le juste milieu. C’est de la très bonne qualité. La tenue est bonne mais nécessite d’être optimisée avec une base dans mon cas, comme c’est toujours le cas pour 98% des fards que j’utilise. Pas de mauvaise surprise, donc. L’ensemble est facile à travailler et à étirer. Pas de transfert sur les paupières supérieures. Bon produit, donc.

Le Lust For Lacquer, quant à lui, est dingue. Certes, il est très (trop ?) mentholé. Mais je serais bien incapable de le comparer à un autre produit. Ca n’est pas un gloss. Ca n’est pas un vernis à lèvres. C’est entre les deux. Et c’est super cool. Méga pigmenté. Super facile d’application grâce à l’embout mousse parfaitement étudié pour être tourné dans tous les sens. Non, vraiment, ce produit est un petit bijou.

Conclusion : 
Comme partout, il y a du très bon et du moins bien. Je crois qu’en réalité, Marc Jacobs est bon sur le travail du pigment coloré, sur les fards à paupières, les vernis à ongles et les produits pour les lèvres. Pour ce qui est du travail du teint – ce qui me semble être le plus difficile à mon sens – ça n’est pas encore ça. Je ne peux qu’encourager ce lancement et l’arrivée de cette marque sur le marché Français et j’ai hâte de voir ce que l’avenir nous réserve !

Autres articles

Epilation – Cire Perfect Temperature & Cire Orientale de Veet : mon avis

Irene

Cushion Armani : j’ai testé My Armani To Go, verdict ?

Irene

Voici le dupe du Double Wear Estée Lauder, à petit prix

Irene

Le cuir végan, le matériau de fabrication des sacs en liège

Tamby

#WTF – La solution antipelliculaire (un peu) étrange

Irene

Votre avis : mes reflets roux j’en fais quoi ?

Irene