massage
Accessoires Mode

Le massage qui a changé ma vie

Les mauvaises langues pourraient dire que ce titre est affreusement racoleur. Pourtant, il ne l’est pas. Depuis que j’ai expérimenté le massage dont je vais vous parler, ma vie a véritablement changé. Maintenant que j’ai bien tout « digéré » et que j’ai suffisamment de recul nécessaire, il est temps de vous en parler, d’essayer de vous raconter tout ça avec les mots les plus justes qui soient.

C’était l’été dernier, pendant un week-end. En apparence, tout semblait ok : je continuais à sourire quand il le fallait (ici par exemple, parce que « the show must go on« ) et aussi par politesse face à ceux qui ne font pas partie de mon cercle intime. En réalité, je ressentais une terrible déchirure au plus profond de moi mais je continuais de faire comme si de rien n’était. Et puis un jour, mon corps m’a dit « merde ». Réactions en chaîne dont je vous épargnerai les détails. Mais mon corps a parlé. Mon corps a extériorisé le mal-être et la souffrance qui restaient coincés dans ma tête. Je suis passée par plusieurs mois merdiques. Et puis, comme si c’était nécessaire, voire vital, je suis partie un week-end à Carnac. En thalassothérapie. Là-bas, tout a basculé.

J’y ai rencontré Tamara, spécialiste ès ayurveda. J’ai profité d’un massage ayurvédique avec elle. Je crois que c’est l’expérience qui m’a le plus déboussolée au monde. En sortant de là, j’ai pleuré. Comme si tout d’un coup, on me « purgeait ». Comme si j’avais le droit, enfin, de libérer toutes mes émotions. Comme si tout ce que j’avais sur le coeur était resté coincé là bêtement. Pour la première fois de ma vie, j’ai pris conscience de mes émotions. J’ai vécu les négatives comme quelque chose de bon, de nécessaire pour aller de l’avant. Et j’ai su prendre conscience du bonheur et des énergies positives dans lesquels je baignais malgré le mal-être dans lequel j’étais enfermée. Je me souviendrai toute ma vie de cette bouffée d’air marin, à la sortie du massage & de l’espace thalasso. J’étais dehors, en peignoir, fatiguée, usée de cette séance. Mais heureuse. Heureuse de tristesse. Triste de bonheur. Je ne savais plus trop, tout se mélangeait. Mais j’étais apaisée.

Ce qui est assez étonnant dans tout ça, c’est qu’en réalité je ne savais pas vraiment ce qu’était l’ayurvéda avant d’essayer. Je pensais que c’était un massage comme un autre. Un truc qui détend, et basta. Tout ce délire autour des énergies et de l’activité cérébrale, je croyais que c’était du bullshit en barre. La réalité quant à elle, était bien différente.

Quand je suis entrée dans la salle de massage, Tamara m’a demandé comment ça allait. Comme à cette époque je contenais encore mes émotions, je trouvais ça impoli de les balancer à la figure de n’importe qui, j’ai répondu un truc bateau. Du genre : « je suis un peu fatiguée en ce moment ». Un truc à la con, quoi. Et puis je me suis allongée. Et Tamara est entrée en scène.

En réalité, je serais bien incapable de vous raconter précisément tout ce qu’il s’est passé. Je ne maîtrise pas ce type de mouvements. Mais ce massage a été terriblement difficile pour moi. Impossible de me laisser-aller. Impossible de me détendre. J’avais cette sensation que si je lâchais prise, Tamara saurait « lire dans mon esprit » et y voir des trucs inavouables. Je ne sais pas pourquoi mais mon esprit se battait perpétuellement avec celui de Tamara, du moins c’est ce que j’ai ressenti. Comme si je refusais qu’on communique avec moi. Comme si je souhaitais rester renfermée sur moi-même. Je n’ai jamais dormi durant ce massage. Mon esprit surveillait, comme si je risquais quelque chose. Mon corps s’est relativement détendu, mais pas totalement : l’esprit étant encore en totale maîtrise… Ce massage a été une lutte perpétuelle pour mon esprit qui refusait de s’apaiser.

A la fin du massage, je n’avais plus mal au dos sur certaines zones de tensions. Mais, je me sentais chamboulée. Tamara m’a offert un verre d’eau et on a un peu discuté. En une heure à peine, malgré ma tête qui refusait de l’aider, elle a su lire en moi, comprendre des choses, voir qu’en réalité j’étais une putain de « control freak » dont la carapace s’effritait un peu. Le reste de ce qu’on s’est dit ne concerne que moi mais je peux vous assurer qu’en un massage elle a été capable de repérer des étapes clefs de ma vie, des trucs marquants, et de savoir comment j’étais structurée, comment je me positionnais au sein de ma famille, etc etc… C’était assez frappant. Même carrément déboussolant.

La suite, vous la connaissez. Mais ce qui est certain, c’est que cet été, à Carnac, j’ai pris plein de décisions. Mon psychisme s’est enfin libéré du carcan dans lequel il était enfermé. Le cheminement a opéré pendant six bons mois. J’ai ensuite vu une thérapeute pour apprendre à respirer, Tamara m’a dit que les énergies restaient bloquées à cause de ma « respiration inversée ». Je trouvais cette remarque particulièrement bête : respirer de manière inversée, ahahah ! Et puis, j’ai quand même suivi son conseil en me disant que ça ne pourrait pas me faire de mal. Et effectivement, ça m’a fait beaucoup de bien. Petit à petit, les choses se sont mises en marche sans que je m’en rende compte. Sur plein d’aspects qui ne vous concernent pas, je ne tiens pas à vous déballer ma vie ici : j’ai mes limites. Mais par exemple, je suis persuadée que si j’ai réussi à arrêter de fumer en deux temps trois mouvements, c’est parce que j’étais conditionnée, pleine d’énergie positive. Résultat ? Aujourd’hui, ma vie est différente. Mille fois moins stressante. J’ai pris conscience de mon esprit et de mon corps, je respire mieux, je prends le temps de méditer ou de ne rien faire. Je ne m’embarrasse plus avec les énergies négatives. Il y en aura toujours qui graviteront autour de moi, ça fait partie de la vie, mais je ne leur accorde plus autant d’importance qu’avant et je les chasse à coup de pensées positives… ou je les prends à bras le corps quand il est nécessaire de solutionner un problème.

Il aura suffi d’un déclic. Et je crois que je ne remercierai jamais assez Tamara pour ce qu’elle a fait sans le savoir. Après m’être renseignée bien plus tard, je me suis rendue compte que Tamara était une experte internationalement reconnue, que j’étais passée entre les mains d’un maître en la matière. J’imagine que cela doit jouer, forcément. Alors si vous vivez du côté de Carnac. Ou si vous avez envie de vous offrir un beau cadeau, rendez-lui visite au centre de thalassothérapie de Carnac. Peut-être que vous aussi, ça changera votre vie.

Tags: avis, ayurveda, ayurvedique, biocarnac, carnac, massage, massage ayurvedique, tamara, thalasso, thalassotherapie, week-end

Autres articles

Rouge Brillance Végétale Yves Rocher : mon avis

Irene

Baume Hydratant Eclat Bobbi Brown : l’astuce pour un teint glowy naturel

Irene

Mascara Paradise Extatic L’Oréal Paris : quel est mon avis ?

Irene

Le maquillage Kevyn Aucoin vaut-il tant d’éloges ?

Irene

Masque cheveux Sephora : top ou flop ?

Irene

Bronzer Sérum Bareskin bareMinerals : GENIALISSIME !

Irene