Gant Démaquillant Glov
Accessoires Mode

Gant Démaquillant Glov : mon avis

Et si on laissait tomber le coton démaquillant pour essayer le gant démaquillant Glov ? En tout cas, c’est le défi que j’ai relevé pendant quelques jours d’affilée, afin de voir ce que ce produit, fraîchement débarqué chez Monoprix, avait dans le ventre.

Gant démaquillant Glov : qu’est-ce que c’est ?

Un gant de toilette qui garantit éliminer « 100% du maquillage et nettoyer la peau en profondeur ». Voici ce qu’en dit la marque : « L’efficacité de GLOV est le résultat des plus récentes avancées de la recherche en matière de technologie microfibres. Avec des fibres 30 fois plus fines que la fibre de coton et même 100 fois plus fines que le cheveu humain, GLOV élimine la saleté et le sébum pour une propreté incroyable. » Et ce n’est pas tout, il paraît que le gant démaquillant Glov est conçu d’une telle manière qu’il préserverait la barrière hydro-lipidique naturelle de la peau.

Gant démaquillant Glov : comment ça s’utilise ?

La marque a développé deux types de gants démaquillants : GLOV Comfort, une version large pour démaquiller rapidement le maquillage le plus tenace, et GLOV on-the-go, pour les voyages ou celles qui portent un peu moins de maquillage. Moi, j’ai testé le gant démaquillant Glov on-the-go, qui correspond aux peaux sensibles comme l’indique le packaging du produit. Pour l’utiliser, il faut suivre différentes étapes :

  1. On humidifie le gant démaquillant Glov avec de l’eau
  2. On démaquille en le passant sur le visage – cela correspond même aux porteurs de lentille, j’en porte et je me démaquille sans les enlever, RAS !
  3. On lave ensuite le gant démaquillant avec du savon
  4. On laisse sécher le gant démaquillant dans la salle de bains jusqu’à la prochaine utilisation le lendemain soir.

Gant démaquillant Glov : mon test & mon avis

Premier constat et non des moindres : la fibre est terriblement douce ! Mamma mia, c’est un véritable bonheur à utiliser. Moi qui ai la peau sensible et qui suis pourtant accro au démaquillage au coton (qui n’est pas forcément recommandé), là, je sens nettement la différence : oui, c’est incontestable, le démaquillage est très doux.

Deuxième constat qui me plait beaucoup : pas besoin d’utiliser de démaquillant ou de produit nettoyant. De l’eau claire, un gant démaquillant et le tour est joué ! Et ça, clairement, ça fait faire de très grosses économies. Sachant que l’on recommande d’utiliser le gant démaquillant 3 mois max avant de le jeter (il coûte 14,90€), on peut dire que pour un budget de moins de 60€ à l’année on se démaquille tranquillement et à volonté. Vraiment pas mal. Celles qui me lisent depuis des années savent que je ne suis malheureusement pas très écolo dans l’âme, mais je reste malgré tout sensible au fait que oui, le gant démaquillant Glov propose une véritable alternative respectueuse de l’environnement.

Et alors, est-ce que ça démaquille vraiment, ce truc ? Franchement, oui. Pour le They’re real Benefit (le mascara impossible à démaquiller, autant faire un test sur quelque chose de coriace !), il faut un peu (beaucoup !) insister. Mais il paraît que le Gant Démaquillant en version Comfort est clairement meilleur pour quelque chose de tenace. A essayer… Si quelqu’un dans l’assemblée a déjà tenté l’expérience, merci de nous en faire part via les commentaires !

Quoi qu’il en soit, je suis très contente de l’expérience et je me dis que c’est clairement le genre de truc que je pourrais emporter avec moi en vacances (dans une valise en cabine d’avion, par exemple ! Quelle légèreté !) sans souci.

Autres articles

StylPro, la machine à laver les pinceaux de maquillage

Irene

Stylo Eyeshadow de Chanel : mon avis

Irene

Hairchalk de L’Oreal Professionnel : mon avis

Irene

Poppy Sauvage Estée Lauder by Violette : focus sur le maquillage

Irene

Pinceaux Sigma Beauty : que valent ces pinceaux de maquillage ?

Irene

Les bracelets : plus d’utilisations que vous ne le pensez !

Emmanuel