Peau atopique
Lifestyle

Peau atopique : dermatite atopique cette méconnue

Vous avez sûrement dû entendre parler de « peau atopique » ou de « dermatite atopique ».  Mais savez-vous ce qui se cache derrière ces termes qui peuvent paraître barbares ? J’ai percé pour vous tous les secrets des peaux atopiques.

La peau atopique est l’une des premières causes de consultation chez le dermatologue. C’est la maladie de peau la plus fréquente chez les enfants. Le nombre de patients a triplé en 30 ans dans les pays industrialisés. Mal connue et mal comprise, cette pathologie peut devenir gênante au quotidien pour les enfants qui souffrent de démangeaisons mais aussi pour leurs parents qui se sentent impuissants. La chasse aux allergènes, l’application de crèmes émollientes et certaines astuces simples sont efficaces pour espacer les crises et améliorer la qualité de vie.

Qu’est-ce que la dermatite atopique ?

La dermatite atopique, également appelée eczéma atopique, est une maladie inflammatoire de la peau touchant principalement les nourrissons et les jeunes enfants. Elle se caractérise par une peau très sèche au toucher, des démangeaisons et des plaques rouges.

Les zones du corps fréquemment touchées sont : le visage (front, joues), le cuir chevelu, les extrémités (mains, poignets, pieds) et chez les grands enfants les plis du corps (coudes, cou et genoux).

Pas de panique, cette maladie de peau est non contagieuse et bénigne. Mais, elle peut devenir gênante au quotidien car elle va jouer sur la qualité de vie et sur la qualité du sommeil. Il est donc important de comprendre cette maladie dite chronique (qui dure, persiste) et qui évolue par poussée. L’objectif : mieux la traiter et réduire l’inconfort.

La dermatite atopique se déclare le plus souvent chez les enfants présentant un terrain allergique hérité de leurs parents. Véritable passoire, la peau atopique est perméable et ne joue plus son rôle de « manteau protecteur ». C’est donc la porte ouverte aux allergènes qui vont être à l’origine des démangeaisons et des réactions inflammatoires. La peau ne jouant également plus son rôle de barrière laisse s’évaporer trop d’eau. On parle alors de peau déshydratée.

La peau est très sèche et elle démange, c’est le début d’un cercle vicieux ! Et oui, le grattage semble être la seule solution pour se soulager mais le plaisir qu’il procure va être de courte durée. Le grattage va altérer davantage la fonction barrière de la peau l’exposant à un risque de surinfection.

Votre enfant se gratte régulièrement la peau et vous apercevez des rougeurs ? Cela pourrait être de l’eczéma.

Comment soigner l’eczéma ?

La dermatite atopique étant une maladie évolutive, il est judicieux d’agir le plus tôt possible pour court-circuiter son évolution. Au quotidien, des soins adaptés et des astuces permettent de diminuer les symptômes et d’espacer les crises.

1. L’hydratation pour lutter contre les démangeaisons

Les meilleurs alliés des peaux atopiques sont et demeurent les émollients. Ce sont des soins hydratants qui assouplissent la peau et lui redonne souplesse et douceur. On retrouve sur le marché différentes textures : crème, baume, huile…

Il est primordial d’assurer une bonne hydratation de la peau et de rétablir sa fonction barrière. Les émollients vont apaiser les démangeaisons, redonner du confort à la peau et permettre d’espacer la fréquence des crises.

Ils doivent être utilisés quotidiennement une à deux fois par jour sur tout le corps. Il est important de préciser que le respect du traitement est essentiel. Les émollients fonctionnent mais il faut les appliquer quotidiennement ! Privilégiez les émollients sans parfum pour éviter tout risque d’allergie. Lors des poussées, les dermatologues prescrivent des dermocorticoïdes à coupler avec les émollients.

La crème hydratante permet de diminuer les démangeaisons

2. Nettoyer une peau atopique

Préférez des nettoyants doux surgras sans savon ni parfum et bannissez les savons trop détergents. Il est important dès la toilette de prendre soin d’une peau atopique.

La chaleur et les peaux atopiques ne font pas bon ménage ! Aux bains privilégiez donc les douches rapides dont la température de l’eau ne dépassera pas les 35°C. Puis, séchez la peau minutieusement en tamponnant délicatement et sans frotter pour ne pas l’irriter.

3. Les soins au quotidien

Adoptez les vêtements en coton. Et oui, le coton sera l’ami des peaux atopiques contrairement au nylon ou à la laine. Petite astuce lors du lavage des vêtements, veillez à bien les rincer.

Faire la chasse aux allergènes : poussière, acariens, pollens, poils et plumes d’animaux… Le froid diminue la sensation de démangeaison. N’hésitez pas à conserver au réfrigérateur les émollients car l’application de crèmes fraîches apporte un soulagement supplémentaire. La vaporisation d’eau thermale conservée au froid apporte également un apaisement.

Une fois les démangeaisons disparues, votre enfant devrait retrouver un sommeil normal.

Garder les ongles des enfants bien courts pour éviter les risques d’infection liés au grattage.

Avec tous ces conseils, vos enfants seront apaisés et vous soulagés !

Autres articles

Cheveux longs : 3 conseils aux hommes

Irene

3 séances pour gagner en puissance

Irene

Ramadan : une routine beauté de la tête aux pieds

Irene

Comment bien choisir sa méthode d’épilation ?

Irene

Comment bien choisir son mascara ?

Irene

Selon votre type de cheveux, voici l’huile à choisir.

Irene