ceinture Slendertone Abs
Accessoires Mode

J’ai testé la ceinture Slendertone Abs

Si vous me suivez sur Instagram, vous n’êtes sans doute pas passées à côté du jeu-concours Slendertone Abs ! L’heure est venue pour moi de vous faire mon retour sur la fameuse ceinture Slendertone Abs… car moi aussi j’ai eu la chance de la tester !

Ceinture Slendertone Abs : qu’est-ce que c’est ? 

La marque parle d’un « accélérateur de beauté » qui garantit un « ventre plat en 4 semaines ». En gros, il s’agit d’une ceinture abdominale, qui garantit une électrostimulation, à l’instar des contractions naturelles des muscles dans le cadre d’un effort.

Ceinture Slendertone Abs : comment ça marche ? 

En gros, on place des électrodes à des endroits ciblés : cela va permettre à l’électrostimulation de bien faire son job et de provoquer des contractions musculaires. Donc… un effort. Le tout, « dosé » à la carte, en fonction des modes que l’on choisit. On positionne donc la ceinture Slendertone Abs au niveau du ventre & des abdos… on branche la télécommande… et c’est parti !

Ceinture Slendertone Abs : ma première utilisation 

Alors.  Ne faites pas comme moi : ne vous lancez pas dans le test de l’appareil sans avoir lu un minimum la notice. Pas que ça soit hyper compliqué, mais vous risquez de passer à côté d’explications cruciales ou vraiment intéressantes pour utiliser la ceinture de façon très optimale. Pour tout vous dire, je suis tellement un boulet, qu’au tout début, je n’avais pas compris que les électrodes n’étaient pas encore posées sur l’appareil… AH AH AH AH AH : quelle nulle je fais ! Ca me chatouillait juste le ventre, quoi… Et puis, j’ai lu la notice et là, tout était CLAIR, LIMPIDE… et je me suis sentie bête mais ça, c’est une autre histoire.

Une fois qu’on a bien positionné les électrodes, c’est facile. Pensez à bien enlever les protections de l’électrode, sinon, pas d’électrostimulation. Et pas d’abdo de déesses, donc.

Et puis, je choisis mon mode : soit je laisse la ceinture faire tout le job à ma place, soit j’envisage d’utiliser la ceinture dans le cadre d’une activité sportive. AH AH AH AH AH LA BLAGUE : du sport, tout ce que j’adooooooore ! Je me vois mal arriver à la salle de sport avec ce truc sans savoir m’en servir. Alors pour ne plus passer pour une blague ambulante, justement (ne soyez pas indulgents, vous ne m’avez jamais vue me vautrer sur un tapis de sport… Je suis capable de beaucoup de choses improbables !), je m’entraîne à la cool à la maison. Et j’essaie le premier mode. En restant bien tranquille dans mon canap’ : là au moins, rien ne peut m’arriver. Au pire, je ferai juste rigoler mon chat. Ou vous, à la lecture de cet article.

Alors… j’appuie. Je trifouille partout. Et je choisis une durée limitée tout en réglant l’intensité des stimulations. AH AH AH AH AH AH BIS REPETITA : je me suis prise pour une warrior, au début ça allait… je suis vite montée en intensité et… C’EST INTENSE CE TRUC !!! On dirait pas, mais en fait, on a beau être à la cool chez soi, ça travaille là-dedans ! Allons-y mollo : je suis sûre que je pourrais avoir des courbatures rien qu’en restant dans mon canap’, à ce rythme-là, : ça ferait désordre ! Rythme cool, pour la première utilisation alors.

Et ça fait quoi ? Ca fait contracter mes muscles de façon régulière, ça n’est pas hyper compliqué. C’est même super facile. Je pourrais presque être tentée de m’enfiler une pizza devant un épisode de New Girl, le tout en faisant des abdos, assise en jogging sur mon canap’. Mais je me ressaisis et je me dis que non, cette histoire, c’est du sérieux : on ne peut pas se dédouaner d’un tas de trucs sous prétexte qu’on a acheté une ceinture abdominale ! Tout ça, ça doit s’accompagner d’une alimentation équilibrée et variée et d’une activité physique régulière et saine. Je tiens à le préciser, parce que même si je trouve l’usage intéressant, il ne faut pas pour autant que ça remplace tout un tas de trucs essentiels pour notre corps et notre santé.

Fin de la première séance. Même pas mal. Même pas crevée. On recommence demain ?!

Ceinture Slendertone Abs : et ça fonctionne ? 

Je ne vais pas vous mentir, je n’ai pas essayé l’appareil 4 semaines d’affilée : donc je ne me prononcerai pas sur un effet « corps de Britney Spears version 1999 » (ne rigolez pas, elle avait une condition physique de dingue !). Ca m’a fait mal selon certains modes, pas de la douleur intense, mais une douleur musculaire de muscle qui.. bah… travaille. Logique. On n’a rien sans rien dans la vie. Au début, je préférais rester dans mon canapé, le temps de m’habituer. Et puis, au fil des essais, j’ai réussi à bosser (et passer des coups de fil en faisant des allers-retours dans tout mon appart’), tranquillement, sans qu’on s’en rende compte !

Ceinture Slendertone Abs : infos pratiques 
Rendez-vous sur le site de la marque

Publi-rédactionnel

Tags: abdominaux, avis, ceinture, slendertone, slendertone abs, sport, test

Autres articles

Cushion Armani : j’ai testé My Armani To Go, verdict ?

Irene

Éponge Konjac corps Sephora, ça vaut quoi, alors ?

Irene

Dream Cushion Maybelline : vaut-elle le détour ? Mon test !

Irene

Crayon Lèvres Eclat Yves Rocher : mon avis

Irene

Pourquoi les boucles d’oreilles de créateurs sont-elles si populaires ?

Journal

Alchemist Holographic Kat Von D : que vaut la palette d’highlighter ?

Irene