gestes zéro déchet
Blog

Mes 10 autres gestes zéro déchet #2

En avril dernier je vous parlais déjà de mes 7 nouveaux gestes zéro déchet ! Et je me rends compte qu’en fait, j’en ai adopté certains depuis bien plus longtemps ! Voici donc 10 autres gestes zéro déchet à adopter facilement chez soi :

1. Utiliser du thé en vrac

En plus d’avoir considérablement diminué ma consommation de lait depuis plus de 6 mois, je bois désormais du thé que j’achète en vrac.

Je ramène ma boîte en métal en magasin et je demande à ce qu’ils la remplissent. Pour l’enseigne, j’ai choisi le Palais des thés, pour sa bonne qualité (vive les feuilles entières) et son prix très abordable ! Et pour le thé, j’ai choisi l’Assam Hattiali, un thé idéal pour le matin, auquel je rajoute tout de même un nuage de lait… pour la gourmandise !

Au niveau du filtre, je viens d’opter pour un filtre spécial mug/tasse de chez Nature et Découvertes. Plus facile à remplir et à nettoyer qu’une boule à thé, il permet également au thé de libérer plus de saveur, j’ai vraiment vu une différence ! Je vous le conseille vivement.

2. Utiliser les boîtes à livre

Dans ma ville, à Chantilly, il y a des boîtes à livres un peu partout ! Il s’agit d’un endroit où tout le monde peut y déposer ou récupérer des livres, sans contre partie. Je vais régulièrement y jeter un coup d’œil mais pour l’instant je n’ai fait que y donner des livres. Et à chaque fois ils ne restaient pas plus d’une journée dans la boîte ! C’est dire le succès ! En avez-vous près de chez vous ?

3. Emprunter des livres à la bibliothèque

Acheter ses livres peut revenir cher et ça prend surtout de la place pour rien dans la maison, alors qu’on ne s’en sert plus, une fois lu. Alors pourquoi pas les emprunter ? Je me suis inscrite à ma médiathèque cette année pour tester et j’en suis plutôt satisfaite ! Certaines sont gratuites, renseignez-vous ! Ils ont également des abonnements incluant des CD audio et des DVD mais cela ne m’intéressait pas, j’ai déjà pris l’abonnement Spotify pour la musique et Netflix pour les films et séries :-).

Par contre je continue à acheter des livres pratiques tels que les livres de recettes. Mais aussi des livres tels que mes dernières acquisitions : la couture, les huiles essentielles ou les produits ménagers maison, que je consulte régulièrement !

4. Utiliser un autocollant « Stop pub »

J’ai looonngtemps regardé les publicités qui atterrissaient dans ma boîte aux lettres. Je me demandais même pourquoi certaines personnes ne les lisaient pas, car ils pouvaient quand même y faire de bonnes affaires ! « Une tranche de jambon offerte pour l’achat de 6 », « deux sachets de chips achetés, le 3ème offerts » ! Ahah ! Mais ça, c’était avant que je ne devienne végétarienne il y a bientôt un an, que je mange bio et que je me rapproche du style de vie minimaliste… Je n’achète désormais que ce dont j’ai réellement besoin, du moins j’essaye.

J’ai donc décidé d’apposer l’autocollant « Stop pub » sur ma boîte aux lettres pour arrêter tous ces déchets indésirables ! Vous pouvez le récupérer ci-dessous ou le télécharger ici.

5. Utiliser un mug au travail et dire adieu aux gobelets en plastique

Franchement tout est dans le titre. Vous pouvez aussi bien ramener un verre de chez vous ou demander à ce que votre entreprise investisse plutôt dans du durable que du jetable 😉

6. Ne plus jeter aucune feuille blanche et les utiliser comme brouillons

Ça je le fais depuis toujours je crois… A l’école et aujourd’hui à mon boulot. Presque chaque centimètre carré est utilisé 😆 ! A la maison j’utilise du papier uniquement pour ma liste des courses. Je n’ai jamais réussi à m’en défaire malgré les applications qui existent. Ça m’embête de faire mes courses avec constamment mon téléphone dans les mains, en train de rallumer l’écran toute les 30 secondes (ça non plus c’est pas écologique lol).

7. Demander aux restaurateurs de remplir votre lunch box lorsque vous commandez à emporter !

Plus facile à dire qu’à faire ! Mais pour le moment je n’ai pas eu de refus. C’est juste qu’il faut leur demander assez rapidement avant que votre commande passe en cuisine ! Et n’ayez pas peur de le demander, faîtes comme si cela était normal et ça se passera bien. Je refuse également les couverts (jetables) et toute boisson, que j’ai déjà au bureau ou sur moi. Refusez également les serviettes en papier que vous pouvez facilement remplacer par une serviette de table en tissu et qui elle, est lavable et réutilisable.

J’utilise actuellement un bocal en verre de 500 ml de type Le Parfait. Mais je vais prochainement acheter une lunch box et une bouteille en inox isothermes afin de pouvoir les emporter partout avec moi tout en gardant la fraîcheur ou la chaleur de mon plat. Je vous en parlerai bientôt sur le blog !

8. Faire pousser ses herbes aromatiques

Les herbes aromatiques fraîches sont tellement bonnes… avant je les achetais soit déjà coupées et elles fanaient rapidement, soit surgelées mais elles n’avaient pas de goût… Aujourd’hui je fais pousser sur mon rebord de fenêtre du persil, du thym et du romarin 🙂

9. Faire ses plats maison

Depuis que je suis végétarienne je n’achète plus aucun plat industriel (en même temps, les plats végétariens indus’ sont tellement rares ah ah !) Et pour gagner du temps je n’hésite pas à cuisiner en grande quantité pour manger mon plat sur 2 ou 3 jours.

Sandwich aux boulettes d’aubergine et risotto aux asperges. Ces deux plats, je les ai mangés plusieurs jours durant… 😀

Au boulot c’est un peu différent, nous n’avons pas de cantine et pas de frigo ! Nous sommes donc obligé de manger dans les restaurants alentours avec nos tickets restaurants. Mais comme indiqué plus haut je vais bientôt acquérir une lunch box en inox isotherme qui me permettra de garder mon déjeuner froid ou chaud toute la journée !

10. Filtrer son eau du robinet

L’eau du robinet est potable mais elle a un goût pas terrible et chez moi, elle est pleine de calcaire ! Acheter de l’eau en bouteille n’est pas pensable pour moi. Je vous invite d’ailleurs à lire cet article édifiant sur les conséquences de ce marché. Pour contrer cela, j’utilise une carafe filtrante Brita basique.

Puis on m’a dit proposé de tester une autre façon de filtrer et purifier l’eau : avec des perles de céramique. Plutôt sceptique au départ, je me suis dit, pourquoi pas ! Ces perles sont assez spéciales, puisqu’elles sont 100% naturelles. Elles contiennent un « cocktail » d’environ 80 souches différentes de micro-organismes qui vont avoir une action purifiante (chlore, calcaire, nitrates..), anti-oxydante et dynamisante (rendant à l’eau un Ph équilibré). Et la durée de vie des perles est illimitée ! Et elles sont efficaces : plus aucune trace de calcaire sur ma carafe. Pour le reste, je ne peux malheureusement pas le vérifier.

Pour fonctionner parfaitement, les perles doivent rester en permanence au fond de votre carafe, au contact de l’eau. La première fois que vous les utilisez, vous devez attendre environ 15 à 30 minutes pour constater le changement de goût de l’eau. Vous les laissez alors en permanence dans la carafe, que vous remplissez d’eau dès qu’elle est vide, pour que les perles restent toujours au maximum au contact de l’eau. Le mieux est de remplir sa carafe (contenant les perles) la veille au soir, pour la consommer le lendemain et de ne jamais laisser la carafe vide.

Et puis, elles répondent aux défauts des carafes filtrantes, notamment le fait qu’elles soient composées de plastique (donc polluantes) et qu’il soit nécessaire de changer les filtres tous les mois (donc, chères à l’usage) au risque de présenter dans le cas contraire un risque sanitaire…

Du coup je mets ma carafe avec mes perles au frigo et je continue quand même à utiliser ma carafe Brita pour remplir ma bouilloire. Et c’est super pratique ! Rendez-vous sur le site Les Verts Moutons.

Et vous, quels sont les gestes que vous avez déjà adoptés ? Ma liste vous a-t-elle inspiré ?

Autres articles

Mon top 4 mobilier et déco de la Foire de Paris

Irene

Musée de la nacre et de la tabletterie

Irene

3 bonnes raisons de visiter la cité médiévale de Provins

Irene

Mes dernières lectures #2

Irene

Mon avis sur la nouvelle gamme végétale Guyader

Irene

Comment j’ai appris à me servir de mon appareil photo Reflex

Irene